En poussette à Paris…(à Londres & NYC)

A Paris, on pourrait fredonner cette chanson: « En poussette à Paris, on galère dans le métro… »

imagesQuand on est parents, passés les premières semaines à faire le tour du quartier, on a aussi envie et besoin de se rendre hors de son quartier avec le(s) bambin(s). C’est déjà compliqué de se déplacer dans les rues, entre les poubelles et autres détritus qui traînent, l’étroitesse des trottoirs, les poteaux qui gênent. Et là, je pense aux personnes en fauteuil roulant et je me dis que ça doit être galère et franchement révoltant! Paris est une ville ancienne et malgré des efforts pour l’aménager pour favoriser l’accès des personnes à mobilité réduite, ce n’est pas toujours possible ou facile d’adapter la ville; et puis, j’imagine aussi qu’il y a une histoire de sous aussi derrière tout ça. Mais n’étant pas une experte de ce dossier, mes considérations se fondent surtout sur ce que je constate au quotidien dans les quartiers parisiens que je fréquente.

Quand on est parents, passés les premières semaines à faire le tour du quartier, on a aussi envie et besoin de se rendre hors de son quartier avec le(s) bambin(s). C’est déjà compliqué de se déplacer dans les rues, entre les poubelles et autres détritus qui traînent, l’étroitesse des trottoirs, les poteaux qui gênent. Et là, je pense aux personnes en fauteuil roulant et je me dis que ça doit être galère et franchement révoltant! Paris est une ville ancienne et malgré des efforts pour l’aménager pour favoriser l’accès des personnes à mobilité réduite, ce n’est pas toujours possible ou facile d’adapter la ville; et puis, j’imagine aussi qu’il y a une histoire de sous aussi derrière tout ça. Mais n’étant pas une experte de ce dossier, mes considérations se fondent surtout sur ce que je constate au quotidien dans les quartiers parisiens que je fréquente.

Je me suis rendue sur le site de la RATP afin de voir si, comme à Londres, il y avait un plan avec les stations accessibles aux personnes handicapées et, par extension, facilement accessible lorsqu’on promène les enfants dans leur carrosse et là: horreur! J’ai fait le constat amer qu’à part certaines gares RER et la ligne 14, il n’y avait pas de ligne de métro facilement accessible. Encore une fois, ces problèmes d’aménagement sont sans doute en partie liés à la construction du métro parisien…

Alors il reste le bus. Mais soyons honnêtes, malgré la fréquence assez importante de passages des bus à Paris, ce transport est idéal lorsqu’on est pas pressé et qu’on ne veut pas traverser toute la ville. Avec une poussette dans le bus, on est souvent obligé de s’excuser/s’énerver mille fois quand il faut déplacer l’engin, de se prendre des remarques du genre: « ah ces bonnes femmes avec leurs poussettes » (entendue de la bouche d’une « bonne femme » justement). Et en même temps, il faut bien reconnaître que certaines personnes, hommes ou femmes, sont sans-gène dans le bus sous prétexte qu’ils ont des enfants et qu’ils ont besoin de montrer une certaine forme de supériorité(fierté mal placée, peut-être) à travers le transport et l’envahissement de l’espace par le carrosse de leur chère progéniture. Donc bref, je suis plutôt du genre à m’excuser d’exister (et à dire pardon quand on me marche sur le pied) donc je suis de celle qui ne veux pas se prendre le choux et préfère ne pas prendre trop d’espace dans le bus tout en assurant la sécurité de mister bibou. L’idéal pour ce genre de trajet étant de s’equiper du porte bébé et de sa poussette repliée, comme ça, au moins on est (presque) cool! Après, avec deux bébés je ne sais pas comment faire car pas testé…

Mais recensons ici tous les trucs et astuces afin de moins galérer. Déjà, le choix de la poussette est crucial. Passée 7kgs, pour moi c’est un big no-no! Et puis il faut aussi prendre en considération la largeur de la poussette pour passer les portiques du métro (surtout quand personne n’est présent au guichet pour ouvrir la grande porte magique) d’où mon choix de la Maclaren Quest. Il y aussi la Mirage Plus de chez Graco et mes fantasmes ultimes (oui, c’est triste…): la Yoyo de Babyzen et la Easylife de Recaro. Il y en a sans doute d’autres mais voici la sélection du jour.

Voici ce que j’ai trouvé sur internet sur un forum. « Dragonjoli » a recensé un certain nombre de stations « praticables » en poussette. Merci à cette maman. Cette liste pourrait sans doute être actualisée mais c’est déjà un point de départ. Ce n’est pas très pratique comme présentation mais l’auteur a eu la gentillesse de classer les stations par ordre alphabétique.

Métro/ RER

– Stations avec accès « libre service » (plain pied, ascenseurs, rampes, etc.) :

Aéroport Ch. De Gaulle 1 (RER B)
Aéroport Ch. De Gaulle 2 – TGV (RER B)
Antony (RER B et OrlyVal)
Asnières-sur-Seine (SNCF)
Auber (RER A)
Barbès-Rochechouart (ligne 2)
Bercy (ligne 14)
Bibliothèque François Mitterrand (RER C et ligne 14)
Boulevard Victor (RER C)
Bures-sur-Yvette (RER B)
Bussy-Saint-Georges (RER A)
Cergy – Le Haut (RER A et SNCF)
Cergy – Saint-Christophe (RER A et SNCF)
Charles De Gaulle – Etoile (RER A)
Châtelet (Ligne 14)
Châtelet – Les Halles (RER A, B et D)
Cité Universitaire (RER B)
Clichy-Levallois (SNCF)
Colombes (SNCF)
Conflans – Fin d’Oise (RER A)
Conflans – Sainte-Honorine (SNCF)
Cour Saint-Emilion (Ligne 14)
Denfert – Rochereau (RER B)
Dourdan-la-Forêt (RER C)
Esplanade de La Défense (Ligne 1)
Fontenay-aux-Roses (RER B)
Gare de Lyon (RER A et Ligne 14)
Gentilly (RER B)
Haussmann – Saint-Lazare (RER E)
Jaurès (Ligne 2)
Joinville-le-Pont (RER A)
La Défense (RER A, Ligne 1, T2 et SNCF)
La Garenne – Colombes (SNCF)
La Hacquinière (RER B)
La Plaine – Stade de France (RER B)
Le Guichet (RER B)
Le Vésinet – Le Pecq (RER A)
Luzarches (SNCF)
Madeleine (Ligne 14)
Magenta (RER E)
Maisons-Laffitte (RER A et SNCF)
Mantes-la-Jolie (SNCF)
Mareil – Marly (SNCF Grande Ceinture)
Marne-la-Vallée – Chessy (RER A)
Montigny – Beauchamp (RER C et SNCF)
Nanterre – Université (RER A et SNCF)
Nanterre – Ville (RER A)
Neuville – Université (RER A et SNCF)
Nogent – Le Perreux (RER E)
Noisiel (RER A)
Noisy-Champs (RER A)
Noisy-le-sec (RER E et SNCF)
Orly ouest (Orlyval)
Orly sud (Orlyval)
Paris – Est (SNCF)
Paris – Lyon (RER D et SNCF)
Paris – Montparnasse (SNCF)<
Paris – Nord (RER B, D et SNCF)
Paris – Saint-Lazare (SNCF)
Poissy (RER A et SNCF)
Pontoise (RER C et SNCF)
Provins (SNCF)
Pyramides (Ligne 14)
Roissy-en-Brie (SNCF)
Rueil-Malmaison (RER A)
Saint-Denis – Porte de Paris (Ligne 13)
Saint-Denis – Université (Ligne 13)
Saint-Germain-en-Laye (RER A)
Saint-Germain-en-laye (Grande Ceinture, SNCF Grande Ceinture)
Saint-Lazare (Ligne 14)
Saint-Maur – Créteil (RER A)
Saint-Rémy-lès-Chevreuse (RER B)
Sartrouville (RER A et SNCF)
Stade de France – Saint-Denis (RER D)
Suresnes – Mont-Valérien (SNCF)
Torcy (RER A)
Tournan (RER E et SNCF)
Val d’Europe (RER A)
Vaucresson (SNCF)
Versailles – Rive droite (SNCF)
Versailles – Rive gauche (RER C)
Vincennes (RER A)

Station avec accès avec accompagnement d’un agent :
Achères – Ville (RER A et SNCF)
Avenue du Président Kennedy – Maison de Radio-France (RER C)
Avenue Foch (RER C)
Avenue Henri Martin (RER C)
Boulainvilliers (RER C)
Cergy – Préfecture (RER A et SNCF)
Champigny (RER A)
Chatou – Croissy (RER A)
Choisy-le-Roi (RER C)
Evry – Courcouronnes (RER D)
Fontenay-sous-Bois (RER A)
Garges – Sarcelles (RER D)
Gennevilliers (RER C)
Houdan (SNCF)
Invalides (RER C)
Issy-Val de Seine (RER C)
Juvisy (RER C et D)
La Courneuve – Aubervilliers (RER B)
Le Chénay – Gagny (RER E et SNCF)
Le Vésinet – Centre (RER A)
Montfort- l’Amaury – Méré (SNCF)
Nanterre – Préfecture (RER A)
Neuilly – Porte Maillot (RER C)
Nogent-sur- Marne (RER A)
Ozoir-la-Ferrière (RER E et SNCF)
Parc de Sceaux (RER B)
Parc des Expositions (RER B)
Paris – Austerlitz (RER C)
Pereire – Levallois (RER C)
Porte de Clichy (RER C)
Rosny-sous-Bois (RER E et SNCF)
Saint-Ouen (RER C)
Sevran – Beaudottes (RER B)
Sucy – Bonneuil (RER A)

Stations en cours d’aménagement :
Bagneux (RER B)
Grigny – Centre (RER B)
Les Baconnets (RER B)
Lieusaint – Moissy (RER D)
Nation (RER A)
Noisy le Roi (SNCF)
Paris – Austerlitz (RER C)
Port-Royal (RER B)
Saint-Germain-en-Laye Bel Air – Fourqueux (SNCF Grande Ceinture)
Saint-Nom-la-Bretèche (SNCF Grande Ceinture)
Versailles – Chantiers (RER C et SNCF)
Vitry-sur-seine (RER C)

[NB : malgré le fait que le site de la RATP dise que les aménagements sont faits pour les personnes handicapées ET AUSSI les parents avec poussette, la « procédure » à suivre pour demander l’arrêt dans un bus « accessible » est expliquée surtout pour les personnes handicapées…. A voir… Vos témoignages seront les bienvenus !]

– Bus: Lignes accessibles ou partiellement accessibles :
20
21 (Arrêt non accessible : Gare Saint -Lazare)
24
26
27
30
31
38
39 (Arrêts non accessibles : Président Robert Schuman, Jacob, Musée du Louvre)
43 (Arrêts non accessibles : Place de Bagatelle, Ternes Mac Mahon)
53 (Arrêts non accessibles : TOUS LES ARRETS de Pont de Levallois à Alsace inclus, c’est-à-dire tous les arrêts dépendant des communes de Levallois et Courbevoie…)
60 (Arrêt non accessible : Gambetta)
62 (Arrêt non accessible : Bibliothèque Françaois Mitterand)
63
80
81
88
91
92
94
95
96 (Arrêts non accessibles : Bonaparte Saint Germain, Bretagne, le Pré Saint Gervais Jean Jaurès, René Fonck, Jean Jaurès Belvédère, Place Séverine)
PC1
PC2
PC3
115
360
TVM (Arrêts non accessibles : Porte de Thiais, La Belle épine, Bas Marin, Victor Basch, La Haye aux Moines, Créteil Université)
TUC (Arrêts non accessibles : Quai de Clichy, Rue Petit, Emile Roux, République François Mitterand)
TRAMWAY
T1
T2Après, il faudrait une application mobile participative actualisée en temps réel par les utilisateurs pour recenser les pannes éventuels d’ascenseurs et d’Escalators afin de pouvoir adapter son trajet, si nécessaire.

 poussetteOu sinon, il y a cette solution…

 

Et pour les globe-trotters:

A Londres: voici un lien vers une carte du métro accessible en poussette, entre autres: plan d’accès des stations sans marches et plan avec peu de marches ou ascenseurs; et plan avec les toilettes équipées d’espace pour changer bébé.

Pour ceux qui voyagent à NYC, voici un lien vers un article rédigé par Naomi du blog Love Taza.

Enjoy!

Publicités

Les nouveaux défis (de la vie ordinaire…)

J’ai ouvert ce blog cet été par défi et pour sortir un peu du quotidien, et en me disant également qu’avec un peu de chance je pourrais échanger avec des lecteurs/-trices potentiel(le)s.

eric-prydz-call-on-meEn parlant de défi, j’en ai trois de tailles. J’aimerais profiter des vacances pour les mettre en place. D’abord, j’aimerais me remettre au sport et je dois dire que l’article du site lesmamanstestent m’a donné envie de me mettre à la course même si, en le lisant, je me suis aperçue que l’auteur en avait bavé! En fait, je vais essayer d’alterner course et piscine car j’ai la possibilité de faire les deux sans que ce soit trop loin de chez moi! J’aime regarder les sites, souvent américains, comme shape.com car ça motive! Après, il ne faut pas se contenter de regarder ces sites, faut se bouger et ça c’est difficile surtout quand on court toute la semaine, qu’on prend métro+RER+tram deux fois par jour, qu’on court pour aller chercher mister bb adoré…et qu’on trouve toujours mille & une excuses pour ne pas mettre son plus beau bodystring en lycra  (ultime fantasme vestimentaire, hein?) et se bouger. Classe la photo, hein?

bree-van-de-kamp-recipeAutre défi: faire à manger de façon plus équilibrée pour moins cher. Souvent, le soir je suis tellement crevée et j’ai tellement faim que je pourrais manger un plat de pâte avec plein de sauce et de la charcuterie. Alors certes, ça ne fait pas de mal de manger un bon plat de pâtes de temps à autres mais quand ça devient une solution de facilité, c’est nul! Nous n’avons pas de lave-vaisselle et rien que ça me décourage d’avance. Mon cher et tendre est plutôt doué en cuisine et, même si c’est généralement bon,  souvent, ça ne correspond pas à ce que je voudrais manger. Oui, je suis exi-chiante! Pour m’aider dans ce défi, je vais essayer de mettre en ligne des recettes faites et testées. Attention, les photos risquent de ne pas être belles et léchées comme on peut les voir sur certains blogs mais on va essayer de faire beau mais réaliste avec un bilan vaisselle utilisée à chaque fois, car c’est mon souci principal. J’aimerais aussi faire des repas cuisine du placard car je trouve qu’on est nettement plus créatif quand on est pressé(e) mais avec des contraintes. A suivre donc…

UnknownTroisième défi: moins consommer pour moins dépenser, moins gaspiller et surtout parce que je n’ai plus de place chez moi (cf le titre de ce blog…) J’ai plein de trucs en trop. Je donne de temps à autres à Emmaüs mais il y a certains livres, vêtements…que j’aimerais vendre. J’ai essayé le bon coin en vain. Ebay, ça me saoule: j’avais mis une robe en vente vraiment pas cher avec une description précise et je ne vous dit pas le nombre de messages reçus avec des questions en tout genre. En fait, il faudrait que je fasse un vide-grenier mais j’ai eu la flemme… Il va falloir que je m’y mette au printemps et, qu’en attendant, je stocke mon bazar chez mes parents. Et ce défi rejoint le défi N°2 car je vais essayer de moins gaspiller en cuisine, car depuis que bébé est là, je crois qu’on a jamais autant gaspillé et je déteste ça. Voici quelques conseils prodigués par le site cubeetpetits.fr pois, dont j’ai déjà parlé, à l’occasion de la journée anti-gaspillage; ces conseils sont simples et relèvent du bon sens mais une piqure de rappel ne fait pas de mal!

Ces défis sont d’une banalité sans nom mais les mettre en mots ici m’aideront peut-être à les relever plus facilement!

Les vide-greniers de la rentrée

La rentrée c’est un moment que j’aime particulièrement car c’est signer de renouveau. Ce que j’aime surtout c’est profiter des derniers beaux jours: prendre un apéro en terrasse, aller écouter de la musique dans un parc…et les vide-greniers.

Dans notre quartier du nord-est parisien, nous sommes particulièrement servis niveau vide-greniers! Il y en a un par semaine depuis la rentrée autour de chez nous. J’adore y dénicher des merveilles; les gens jouent souvent le jeu et proposent de belles choses pour pas cher. Ainsi, j’ai amassé bon nombre de livres pour little S, parfois des classiques, en français et anglais, des DVD de Petit Ours Brun & co pour une bouchée de pain, une ferme Fischer Price et ses personnages à 3€, j’ai acheté des classiques anglais des livres pour enfant: The Very Hungry Caterpillar, Sesame Street

C’est vite addictif de trouver des trésors mais ce que j’aime surtout c’est l’ambiance de ces manifestations, la rencontre avec les gens. Et puis je dois dire que ça me fait faire de sacrées économies et en plus, une fois que ces affaires n’auront plus d’utilité, en fonction de leur état, je les jetterai ou les donnerai à une association type Emmaüs.

Ce dimanche j’ai trouvé une chaise à 3€, je voulais l’acheter neuve mais là le hasard a bien fait les choses. J’ai également acheté un sweat-shirt Gap en très bon état pour bébé à 4€, deux livres à 3€ le lot, une belle chemise Bellerose pour moi à 3€.  Three is my lucky number! J’ai aussi trouvé une salopette l’ours Paddington à 1€.

J’ai quelques règles d’achat lors de vide-greniers. D’une part, il faut que l’objet soit en bon état ou lavable (logique me direz-vous, mais pas toujours évident quand on voit ce que certains vendent), que j’en ai besoin et ensuite le feeling joue beaucoup. Et puis avec le manque de place à l’appart’ j’essaie de me limiter un peu quand même.

My name is Macgyver!

Et oui, mon surnom est Macgyver! Je suis capable de trouver des solutions (parfois bizarres) à de nombreux problèmes pratiques.  Je créé un moule à gâteau avec du papier d’alu, je répare des lunettes avec une barrette (pour le staïle on repassera…), je suis la pro des solutions à trouver en moins de deux. Il faut dire qu’être prof, ça t’apprend à être réactif et débrouillard, c’est une question de survie!

Capture d’écran 2014-10-04 à 23.16.22

J’aime beaucoup le site Ikea Hackers, c’est souvent kitsch et un peu bizarre parfois mais c’est drôle de voir à quel point les gens aiment s’approprier des meubles et les personnaliser. Ce n’est pas toujours réussi mais ça vaut le détour, je me marre souvent en regardant ce site!

Et vous, vous connaissez des sites dignes du héros des années 80?

Etsy mon amour!

Cela fait plusieurs années que je flâne sur le site etsy.com. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une plateforme de vente en ligne où des créateurs, artisans, vendeurs d’objets vintage proposent tout plein de choses plus originales les unes que les autres. L’avantage de ce site est que les objets sont souvent assez designs et on trouve pas mal d’objets personnalisables.

Il y a aussi de nombreux articles (patrons, modèles de documents, motifs à imprimer…) directement téléchargeables.

Pour ma part, j’ai fait un seul achat sur ce site chez Simple & Pretty car, malgré mon envie de tout acheter, je manque de place.   J’ai donc commandé un tampon encreur personnalisé et design. Le colis m’a été envoyé « direct from the States » sans problème dans un joli petit sachet.

Et puis, certains articles ne sont pas livrables en France ou à des tarifs exorbitants. Néanmoins, je trouve que ce site donne plein d’idées et permet aussi de changer des meubles mainstream proposés dans les grandes enseignes.

Addicted to: les fringues de bébé

Depuis ma grossesse jusqu’à présent, je suis complètement addict des vêtements pour bébé. En même temps, rien de très surprenant: tout est fait pour nous faire craquer, c’est si mignon!
Je suis donc partie en quête de nouvelles marques, j’ai flâné dans les rayons et voici mes coups de cœur.

Je suis une fan inconditionnelle de Monoprix, on peut dire que je suis addict en fait, (et encore plus de leurs soldes) pour les vêtements de bébé et leur collection enfant et je trouve souvent mon bonheur en matière de déco et quelques belles pièces au rayon femme; j’attends d’ailleurs la prochaine collection avec impatience car entre Orla Kiely et Heimstone, on va être servis!!!

                      DSC9342_RETOUCHE_BD-625x836Unknown-2Unknown-1
J’aime aussi beaucoup DPAM chez qui j’ai acheté les premières chaussures de mister bb en soldes, côté qualité elles sont parfaites et du coup j’ai acheté une paire la taille au-dessus pour cet automne.
Grâce à mes très généreux collègues qui, en plus d’un Babycook, m’ont offerts des chèques cadeaux, valables entre autres chez Petit Bateau, j’ai pu me faire très plaisir pendant les soldes. J’aime beaucoup cette marque mais à part les bodies et les pyjamas, les autres pièces sont un peu chères pour mon portefeuille, surtout quand on sait que les enfants ça grandit à vitesse grand V!

IMG_1380.PNGJ’ai beaucoup aimé découvrir le site Little Cigogne qui propose de s’abonner à une sélection de vêtements (on peut s’abonner seulement pour un mois ou au trimestre et mettre fin à l’abonnement très facilement) , plus ou moins chère en fonction de la formule choisie (de 29,99€ à 89,99€) dont le style et les pièces correspondent à vos goûts et besoins. Les habits sont sélectionnés par des stylistes en fonction des informations fournies. J’ai essayé deux fois à l’occasion de la naissance de Little S et j’ai été assez convaincue. Le tout est présenté emballé dans une jolie pochette et un lange, comme si une cigogne l’avait apporté. Et si vous commandez régulièrement et que vous ne souhaitez pas entasser ces pochettes et langes dans un coin, vous le précisez et c’est 5€ en moins à payer. C’est une super idée pour un cadeau de naissance ou d’anniversaire d’autant plus qu’il est possible de renvoyer la ou les pièces qui ne vous conviennent pas et de les échanger contre d’autres qui vous plaisent davantage. J’attendrai un peu avant de commander de nouveau car là, entre les vide-greniers, les soldes Monoprix, DPAM et Petit Bateau, et les cadeaux des uns et des autres, bébé est équipé jusqu’à l’année prochaine! Quoique…deux amies ont accouché récemment donc je vais peut-être craquer…

Oh punaise, cet article est digne d’une Desperate Housewife, mais bon il faut assumer…

Getting ready pour la maternité!

Capture d’écran 2014-08-24 à 21.39.53

 Le premier anniversaire de Little S m’a fait me souvenir (non sans émotion) de mon séjour à la maternité et à la préparation de la valise avec tout le matériel nécessaire pour rendre ces quelques jours un peu plus agréables, et rendre ma chambre un peu plus douillette.

J’avais donc été chercher des conseils ça et là.  J’avais particulièrement aimé l’article sur le sujet sur le blog mybrouhaha. Les photos donnaient envie de préparer sa valise avec soin et les conseils pratiques se sont révélés utiles. J’ai également beaucoup apprécié la liste et les conseils prodigués sur lesmamanstestent, c’était concret et fort utile!

Perso, j’ai choisi des bons produits histoire de me chouchouter. J’ai acheté une trousse de produits Nuxe au format voyage en parapharmacie pour me faire plaisir, j’ai pris mes sachets de thé préférés (finalement je ne m’en suis pas beaucoup servi mais au moins j’avais le choix), j’ai pris des vêtements confortables mais avec lesquels j’étais présentables. J’ai conservé un petit rituel beauté (en moins de 10 minutes) afin de me sentir moins moche/ bouffie/ la chevelure hirsute.

Pour bébé j’ai pris une tenue de naissance (body, bonnet, chaussettes, moufles, pyjama),  6 bodies, 3 pyjamas (peu portés vue la chaleur…), 1 serviette-cape,  des langes (pour les renvois, pour « cacher ce sein que je ne saurais voir » lors des visites de la famille). J’ai pris plusieurs tailles différentes (du naissance au 3 mois) car je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Effectivement, j’ai été heureuse de préparer cette valise avec soin. Ca m’a permis de m’occuper les dernières semaines avant l’arrivée de bébé et heureusement que je m’y suis prise un peu en avance vu que Mister bb est arrivé 3 semaines avant terme.  J’avais préparé un sac avec le nécessaire pour le jour de l’accouchement et une valise pour la suite des évènements. Bien entendu, à 5h du matin lorsque nous sommes partis à la maternité, j’ai juste emporté le petit sac en me disant que peut-être je n’accoucherais pas ce jour-là (naïve que je suis…) et mon chéri est venu m’apporter la valise le lendemain.

Le seul regret lors de mon séjour à la maternité est de ne pas m’être davantage rendue à la pouponnière pour discuter avec les sage-femmes & les autres parents.  Je me suis sentie un peu isolée parfois mais, en même temps, je pense que j’avais besoin d’être un peu seule avec le papa & bébé. Donc c’est un regret a posteriori mais sur le moment j’ai fait ce qui me semblait le mieux pour moi.

Mais allez voir les listes citées car elles sont bien faites et les blogs dont elles proviennent sont super sympas!

London Calling: Culture Clash & Ian Dury

UnknownChaque année, j’ai ma période: « je veux aller à Londres, je veux vivre dans la campagne anglaise…. » En gros, il me faut ma dose de fish & chips et de pudding (pour ne pas faire dans le cliché…)

Et donc, je me plonge dans des livres qui me font explorer Londres. « Culture Clash » de Don Letts un producteur, chanteur, musicien, pote des Clash… a été une révélation. J’ai adoré découvrir le Londres des années 70-80 à travers l’histoire de cet homme, avec ses rencontres et situations improbables. Don Letts présente toujours une émission sur BBC6 dans laquelle il présente une sélection de titres qu’il aime selon une thématique particulière.

51to82+H1FL._AA160_Un de mes autres livres fétiches est la biographie de Ian Dury par Will Rich, un peu pour les mêmes raisons que le précédent livre mais aussi  et surtout parce que j’aime la musique de Mr Dury! Ce type avait un charisme assez fou et son histoire est intéressante. Un de ses fils a également fait carrière dans la chanson et j’ai l’impression d’entendre quelques accents du père quand je l’écoute.  Baxter Dury est programmé au festival des Inrocks cet automne si je ne me trompe pas.

Et sinon, j’écoute la radio brit grâce à une appli pour Iphone intitulée tout bêtement British Radios et je regarde de temps en temps la télé britannique sur filmontv. Je trouve les émissions débiles et les pubs nettement moins chiantes en VO.  Et heureusement qu’un Marks & Spencer a ouvert à deux pas de mon boulot…

Premières vacances d’été avec bébé

IMG_1360.JPG
L’été dernier, j’ai essentiellement passé mes vacances à Paris et une petite semaine à l’île de Ré car j’étais enceinte et sur le point d’accoucher. Donc autant dire que j’attendais ces vacances d’été 2014 avec grande impatience! Nous sommes restés en famille et c’était des vacances reposantes, agréables, en bref ça nous a fait le plus grand bien. Et surtout nous avons eu de l’espace et avons bien profité des jardins, de la plage, du marché; ça change de nos 35m2 habituels et ça nous a fait un bien fou!

  Little S en a d’ailleurs profité pour faire ses premiers pas quelques jours avant son premier anniversaire et a donc pu s’entraîner en toute liberté sur l’herbe, le sable … Bien entendu, j’ai éprouvé beaucoup de fierté à le voir gambader, de plus en plus sûr de lui, un énorme sourire aux lèvres et à constater ses progrès au fur et à mesure des semaines. Il profite d’ailleurs de ses progrès pour courser les 2 chats de la maison en poussant de grands cris, ce qui n’est pas du goût des félins. Bébé « parle » de plus en plus et il nous raconte des choses extraordinaires même si nous ne comprenons pas vraiment tout.

  Je suis ravie de ces belles vacances qui a rempli ma tête de beaux souvenirs auxquels je pourrai me raccrocher cette année quand le ciel sera gris et le moral dans les chaussettes.

  Si certains d’entre vous passent par là et veulent partager leur bons moments de cet été, feel free!

La bibliothèque de bébé

IMG_1334.JPG Pour moi, la lecture a toujours été très importante. Enfant, j’adorais me rendre à la bibliothèque et j’y passais des heures à flâner entre les rayons, à découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux sujets, à tel point qu’une des bibliothécaires avec laquelle j’avais parlé enfant se souvenait encore de moi la dernière fois que je l’ai vue…le mois dernier.
Bref, j’aimerais transmettre ce goût à mon bébé (qui n’a qu’un an…) et lui constituer une bibliothèque avec des ouvrages qui me tiennent à cœur ou qui ont été importants pour des personnes qui me sont chères. Petite, j’étais très fan de Ponti et de son Album d’Adèle que j’ai conservé et qui fera, je l’espère, le bonheur de bébé.
Little S a déjà une belle collection provenant des quatre coins du monde: des livres offerts par des amis américains, des albums achetés lors de notre dernier séjour à Londres ou lors de vide-greniers, sans compter ceux offerts par la famille, les amis et sa super assistante maternelle.

  Si quelques personnes passent par là et lisent cet article, vos suggestions de lectures et le partage des souvenirs qui y sont associés sont les bienvenus!