En poussette à Paris…(à Londres & NYC)

A Paris, on pourrait fredonner cette chanson: « En poussette à Paris, on galère dans le métro… »

imagesQuand on est parents, passés les premières semaines à faire le tour du quartier, on a aussi envie et besoin de se rendre hors de son quartier avec le(s) bambin(s). C’est déjà compliqué de se déplacer dans les rues, entre les poubelles et autres détritus qui traînent, l’étroitesse des trottoirs, les poteaux qui gênent. Et là, je pense aux personnes en fauteuil roulant et je me dis que ça doit être galère et franchement révoltant! Paris est une ville ancienne et malgré des efforts pour l’aménager pour favoriser l’accès des personnes à mobilité réduite, ce n’est pas toujours possible ou facile d’adapter la ville; et puis, j’imagine aussi qu’il y a une histoire de sous aussi derrière tout ça. Mais n’étant pas une experte de ce dossier, mes considérations se fondent surtout sur ce que je constate au quotidien dans les quartiers parisiens que je fréquente.

Quand on est parents, passés les premières semaines à faire le tour du quartier, on a aussi envie et besoin de se rendre hors de son quartier avec le(s) bambin(s). C’est déjà compliqué de se déplacer dans les rues, entre les poubelles et autres détritus qui traînent, l’étroitesse des trottoirs, les poteaux qui gênent. Et là, je pense aux personnes en fauteuil roulant et je me dis que ça doit être galère et franchement révoltant! Paris est une ville ancienne et malgré des efforts pour l’aménager pour favoriser l’accès des personnes à mobilité réduite, ce n’est pas toujours possible ou facile d’adapter la ville; et puis, j’imagine aussi qu’il y a une histoire de sous aussi derrière tout ça. Mais n’étant pas une experte de ce dossier, mes considérations se fondent surtout sur ce que je constate au quotidien dans les quartiers parisiens que je fréquente.

Je me suis rendue sur le site de la RATP afin de voir si, comme à Londres, il y avait un plan avec les stations accessibles aux personnes handicapées et, par extension, facilement accessible lorsqu’on promène les enfants dans leur carrosse et là: horreur! J’ai fait le constat amer qu’à part certaines gares RER et la ligne 14, il n’y avait pas de ligne de métro facilement accessible. Encore une fois, ces problèmes d’aménagement sont sans doute en partie liés à la construction du métro parisien…

Alors il reste le bus. Mais soyons honnêtes, malgré la fréquence assez importante de passages des bus à Paris, ce transport est idéal lorsqu’on est pas pressé et qu’on ne veut pas traverser toute la ville. Avec une poussette dans le bus, on est souvent obligé de s’excuser/s’énerver mille fois quand il faut déplacer l’engin, de se prendre des remarques du genre: « ah ces bonnes femmes avec leurs poussettes » (entendue de la bouche d’une « bonne femme » justement). Et en même temps, il faut bien reconnaître que certaines personnes, hommes ou femmes, sont sans-gène dans le bus sous prétexte qu’ils ont des enfants et qu’ils ont besoin de montrer une certaine forme de supériorité(fierté mal placée, peut-être) à travers le transport et l’envahissement de l’espace par le carrosse de leur chère progéniture. Donc bref, je suis plutôt du genre à m’excuser d’exister (et à dire pardon quand on me marche sur le pied) donc je suis de celle qui ne veux pas se prendre le choux et préfère ne pas prendre trop d’espace dans le bus tout en assurant la sécurité de mister bibou. L’idéal pour ce genre de trajet étant de s’equiper du porte bébé et de sa poussette repliée, comme ça, au moins on est (presque) cool! Après, avec deux bébés je ne sais pas comment faire car pas testé…

Mais recensons ici tous les trucs et astuces afin de moins galérer. Déjà, le choix de la poussette est crucial. Passée 7kgs, pour moi c’est un big no-no! Et puis il faut aussi prendre en considération la largeur de la poussette pour passer les portiques du métro (surtout quand personne n’est présent au guichet pour ouvrir la grande porte magique) d’où mon choix de la Maclaren Quest. Il y aussi la Mirage Plus de chez Graco et mes fantasmes ultimes (oui, c’est triste…): la Yoyo de Babyzen et la Easylife de Recaro. Il y en a sans doute d’autres mais voici la sélection du jour.

Voici ce que j’ai trouvé sur internet sur un forum. « Dragonjoli » a recensé un certain nombre de stations « praticables » en poussette. Merci à cette maman. Cette liste pourrait sans doute être actualisée mais c’est déjà un point de départ. Ce n’est pas très pratique comme présentation mais l’auteur a eu la gentillesse de classer les stations par ordre alphabétique.

Métro/ RER

– Stations avec accès « libre service » (plain pied, ascenseurs, rampes, etc.) :

Aéroport Ch. De Gaulle 1 (RER B)
Aéroport Ch. De Gaulle 2 – TGV (RER B)
Antony (RER B et OrlyVal)
Asnières-sur-Seine (SNCF)
Auber (RER A)
Barbès-Rochechouart (ligne 2)
Bercy (ligne 14)
Bibliothèque François Mitterrand (RER C et ligne 14)
Boulevard Victor (RER C)
Bures-sur-Yvette (RER B)
Bussy-Saint-Georges (RER A)
Cergy – Le Haut (RER A et SNCF)
Cergy – Saint-Christophe (RER A et SNCF)
Charles De Gaulle – Etoile (RER A)
Châtelet (Ligne 14)
Châtelet – Les Halles (RER A, B et D)
Cité Universitaire (RER B)
Clichy-Levallois (SNCF)
Colombes (SNCF)
Conflans – Fin d’Oise (RER A)
Conflans – Sainte-Honorine (SNCF)
Cour Saint-Emilion (Ligne 14)
Denfert – Rochereau (RER B)
Dourdan-la-Forêt (RER C)
Esplanade de La Défense (Ligne 1)
Fontenay-aux-Roses (RER B)
Gare de Lyon (RER A et Ligne 14)
Gentilly (RER B)
Haussmann – Saint-Lazare (RER E)
Jaurès (Ligne 2)
Joinville-le-Pont (RER A)
La Défense (RER A, Ligne 1, T2 et SNCF)
La Garenne – Colombes (SNCF)
La Hacquinière (RER B)
La Plaine – Stade de France (RER B)
Le Guichet (RER B)
Le Vésinet – Le Pecq (RER A)
Luzarches (SNCF)
Madeleine (Ligne 14)
Magenta (RER E)
Maisons-Laffitte (RER A et SNCF)
Mantes-la-Jolie (SNCF)
Mareil – Marly (SNCF Grande Ceinture)
Marne-la-Vallée – Chessy (RER A)
Montigny – Beauchamp (RER C et SNCF)
Nanterre – Université (RER A et SNCF)
Nanterre – Ville (RER A)
Neuville – Université (RER A et SNCF)
Nogent – Le Perreux (RER E)
Noisiel (RER A)
Noisy-Champs (RER A)
Noisy-le-sec (RER E et SNCF)
Orly ouest (Orlyval)
Orly sud (Orlyval)
Paris – Est (SNCF)
Paris – Lyon (RER D et SNCF)
Paris – Montparnasse (SNCF)<
Paris – Nord (RER B, D et SNCF)
Paris – Saint-Lazare (SNCF)
Poissy (RER A et SNCF)
Pontoise (RER C et SNCF)
Provins (SNCF)
Pyramides (Ligne 14)
Roissy-en-Brie (SNCF)
Rueil-Malmaison (RER A)
Saint-Denis – Porte de Paris (Ligne 13)
Saint-Denis – Université (Ligne 13)
Saint-Germain-en-Laye (RER A)
Saint-Germain-en-laye (Grande Ceinture, SNCF Grande Ceinture)
Saint-Lazare (Ligne 14)
Saint-Maur – Créteil (RER A)
Saint-Rémy-lès-Chevreuse (RER B)
Sartrouville (RER A et SNCF)
Stade de France – Saint-Denis (RER D)
Suresnes – Mont-Valérien (SNCF)
Torcy (RER A)
Tournan (RER E et SNCF)
Val d’Europe (RER A)
Vaucresson (SNCF)
Versailles – Rive droite (SNCF)
Versailles – Rive gauche (RER C)
Vincennes (RER A)

Station avec accès avec accompagnement d’un agent :
Achères – Ville (RER A et SNCF)
Avenue du Président Kennedy – Maison de Radio-France (RER C)
Avenue Foch (RER C)
Avenue Henri Martin (RER C)
Boulainvilliers (RER C)
Cergy – Préfecture (RER A et SNCF)
Champigny (RER A)
Chatou – Croissy (RER A)
Choisy-le-Roi (RER C)
Evry – Courcouronnes (RER D)
Fontenay-sous-Bois (RER A)
Garges – Sarcelles (RER D)
Gennevilliers (RER C)
Houdan (SNCF)
Invalides (RER C)
Issy-Val de Seine (RER C)
Juvisy (RER C et D)
La Courneuve – Aubervilliers (RER B)
Le Chénay – Gagny (RER E et SNCF)
Le Vésinet – Centre (RER A)
Montfort- l’Amaury – Méré (SNCF)
Nanterre – Préfecture (RER A)
Neuilly – Porte Maillot (RER C)
Nogent-sur- Marne (RER A)
Ozoir-la-Ferrière (RER E et SNCF)
Parc de Sceaux (RER B)
Parc des Expositions (RER B)
Paris – Austerlitz (RER C)
Pereire – Levallois (RER C)
Porte de Clichy (RER C)
Rosny-sous-Bois (RER E et SNCF)
Saint-Ouen (RER C)
Sevran – Beaudottes (RER B)
Sucy – Bonneuil (RER A)

Stations en cours d’aménagement :
Bagneux (RER B)
Grigny – Centre (RER B)
Les Baconnets (RER B)
Lieusaint – Moissy (RER D)
Nation (RER A)
Noisy le Roi (SNCF)
Paris – Austerlitz (RER C)
Port-Royal (RER B)
Saint-Germain-en-Laye Bel Air – Fourqueux (SNCF Grande Ceinture)
Saint-Nom-la-Bretèche (SNCF Grande Ceinture)
Versailles – Chantiers (RER C et SNCF)
Vitry-sur-seine (RER C)

[NB : malgré le fait que le site de la RATP dise que les aménagements sont faits pour les personnes handicapées ET AUSSI les parents avec poussette, la « procédure » à suivre pour demander l’arrêt dans un bus « accessible » est expliquée surtout pour les personnes handicapées…. A voir… Vos témoignages seront les bienvenus !]

– Bus: Lignes accessibles ou partiellement accessibles :
20
21 (Arrêt non accessible : Gare Saint -Lazare)
24
26
27
30
31
38
39 (Arrêts non accessibles : Président Robert Schuman, Jacob, Musée du Louvre)
43 (Arrêts non accessibles : Place de Bagatelle, Ternes Mac Mahon)
53 (Arrêts non accessibles : TOUS LES ARRETS de Pont de Levallois à Alsace inclus, c’est-à-dire tous les arrêts dépendant des communes de Levallois et Courbevoie…)
60 (Arrêt non accessible : Gambetta)
62 (Arrêt non accessible : Bibliothèque Françaois Mitterand)
63
80
81
88
91
92
94
95
96 (Arrêts non accessibles : Bonaparte Saint Germain, Bretagne, le Pré Saint Gervais Jean Jaurès, René Fonck, Jean Jaurès Belvédère, Place Séverine)
PC1
PC2
PC3
115
360
TVM (Arrêts non accessibles : Porte de Thiais, La Belle épine, Bas Marin, Victor Basch, La Haye aux Moines, Créteil Université)
TUC (Arrêts non accessibles : Quai de Clichy, Rue Petit, Emile Roux, République François Mitterand)
TRAMWAY
T1
T2Après, il faudrait une application mobile participative actualisée en temps réel par les utilisateurs pour recenser les pannes éventuels d’ascenseurs et d’Escalators afin de pouvoir adapter son trajet, si nécessaire.

 poussetteOu sinon, il y a cette solution…

 

Et pour les globe-trotters:

A Londres: voici un lien vers une carte du métro accessible en poussette, entre autres: plan d’accès des stations sans marches et plan avec peu de marches ou ascenseurs; et plan avec les toilettes équipées d’espace pour changer bébé.

Pour ceux qui voyagent à NYC, voici un lien vers un article rédigé par Naomi du blog Love Taza.

Enjoy!

Publicités

Les nouveaux défis (de la vie ordinaire…)

J’ai ouvert ce blog cet été par défi et pour sortir un peu du quotidien, et en me disant également qu’avec un peu de chance je pourrais échanger avec des lecteurs/-trices potentiel(le)s.

eric-prydz-call-on-meEn parlant de défi, j’en ai trois de tailles. J’aimerais profiter des vacances pour les mettre en place. D’abord, j’aimerais me remettre au sport et je dois dire que l’article du site lesmamanstestent m’a donné envie de me mettre à la course même si, en le lisant, je me suis aperçue que l’auteur en avait bavé! En fait, je vais essayer d’alterner course et piscine car j’ai la possibilité de faire les deux sans que ce soit trop loin de chez moi! J’aime regarder les sites, souvent américains, comme shape.com car ça motive! Après, il ne faut pas se contenter de regarder ces sites, faut se bouger et ça c’est difficile surtout quand on court toute la semaine, qu’on prend métro+RER+tram deux fois par jour, qu’on court pour aller chercher mister bb adoré…et qu’on trouve toujours mille & une excuses pour ne pas mettre son plus beau bodystring en lycra  (ultime fantasme vestimentaire, hein?) et se bouger. Classe la photo, hein?

bree-van-de-kamp-recipeAutre défi: faire à manger de façon plus équilibrée pour moins cher. Souvent, le soir je suis tellement crevée et j’ai tellement faim que je pourrais manger un plat de pâte avec plein de sauce et de la charcuterie. Alors certes, ça ne fait pas de mal de manger un bon plat de pâtes de temps à autres mais quand ça devient une solution de facilité, c’est nul! Nous n’avons pas de lave-vaisselle et rien que ça me décourage d’avance. Mon cher et tendre est plutôt doué en cuisine et, même si c’est généralement bon,  souvent, ça ne correspond pas à ce que je voudrais manger. Oui, je suis exi-chiante! Pour m’aider dans ce défi, je vais essayer de mettre en ligne des recettes faites et testées. Attention, les photos risquent de ne pas être belles et léchées comme on peut les voir sur certains blogs mais on va essayer de faire beau mais réaliste avec un bilan vaisselle utilisée à chaque fois, car c’est mon souci principal. J’aimerais aussi faire des repas cuisine du placard car je trouve qu’on est nettement plus créatif quand on est pressé(e) mais avec des contraintes. A suivre donc…

UnknownTroisième défi: moins consommer pour moins dépenser, moins gaspiller et surtout parce que je n’ai plus de place chez moi (cf le titre de ce blog…) J’ai plein de trucs en trop. Je donne de temps à autres à Emmaüs mais il y a certains livres, vêtements…que j’aimerais vendre. J’ai essayé le bon coin en vain. Ebay, ça me saoule: j’avais mis une robe en vente vraiment pas cher avec une description précise et je ne vous dit pas le nombre de messages reçus avec des questions en tout genre. En fait, il faudrait que je fasse un vide-grenier mais j’ai eu la flemme… Il va falloir que je m’y mette au printemps et, qu’en attendant, je stocke mon bazar chez mes parents. Et ce défi rejoint le défi N°2 car je vais essayer de moins gaspiller en cuisine, car depuis que bébé est là, je crois qu’on a jamais autant gaspillé et je déteste ça. Voici quelques conseils prodigués par le site cubeetpetits.fr pois, dont j’ai déjà parlé, à l’occasion de la journée anti-gaspillage; ces conseils sont simples et relèvent du bon sens mais une piqure de rappel ne fait pas de mal!

Ces défis sont d’une banalité sans nom mais les mettre en mots ici m’aideront peut-être à les relever plus facilement!